(You are here*)

Léonard Combier à La Manufacture 111

J’aimerais beaucoup avoir une conversation avec Léonard Combier. Ça n’est pas tous les jours qu’une galerie propose des loupes à ses visiteurs, mais pour découvrir si le diable se cache véritablement dans les détails, la Manufacture 111 nous pousse à l’enquête.

Ce sont les quelque 80 toiles et dessins du jeune artiste Léonard Combier que nous scrutons – un trait graphique, aussi percutant en technicolor qu’en noir et blanc. Son travail nous plonge dans les méandres d’un labyrinthe troublant, délirant, grivois – pour ne pas dire carrément sexuel…Entre humour et humeur, ces oeuvres impressionnent: des images fortes à multiples lectures.

À un niveau purement personnel, j’ai vécu ces oeuvres comme un rêve, le genre qui vire subitement au cauchemar à cause d’un détail infime, avant de rebasculer, encore et encore. Le genre de rêve duquel on se réveille éprouvant encore un certain malaise, mais vivifié car l’on a affronté nos démons réels ou imaginaires.

img_9370

img_9383

img_9371

img_9373

img_9375

img_9377

img_9378

img_9379

img_9384

img_9385

img_9392

Pour en savoir plus: 

« Léonard Combier: le Diable est-il dans les détails ? »

Du 9 au 30 décembre 2016 à La Manufacture 111, 19 bd Davout 75020 Paris

Entrée: 3 euros

Site de l’artiste: http://www.leonardcombier.com/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.