Mots de so 4, Episode 4: “Poulpe Fiction”

D’un tentacule, il  éteint le magnétoscope et des sept autres, prend en main un dossier, se verse une tisane, se gratte une ventouse, écrase une araignée de mer, se prépare une tartine au fromage des Carpates, et, le dernier reste toujours à portée de son Beretta. Il en a vu trop, des créatures marines transformées en pulpe, pour ne pas se méfier.

Les Rocking Chair ont disparu depuis trois jours, volatilisés, après avoir donné un concert à bord d’une péniche.

Tom, le leader charismatique, ex-zozoteur et heureux possesseur de plus de 3000 paires de Ray-ban (identiques).

Rodolphe, le batteur, moins charismatique, moins chevelu aussi – y avait-il corrélation ? – plus intelligent, amateur de verre cassé.

PJ (ou Pièce Jointe, pour les intimes), le bassiste, la rythme dans la peau, littéralement, à la suite de nombreux incidents techniques qui ont infligé à son organisme un nombre record de décharges voltaïques.

Et enfin JB (ou Martin, pour ses parents), le guitariste, ramasseur de balles, toiletteur, roadie, homme à tout faire.

De quoi méditer.

Le lendemain, Le rouquin continue d’éplucher le dossier que lui a confié le manager du groupe, sur les conseils d’une connaissance c ommune. L’impresario est rastaquouère à souhait, vampirisant les jeunes talents pour rassasier un physique de la quarantaine entamée le gosier au goulot et le poumon dans le goudron.

 

… la suite au prochain épisode de Poulpe Fiction…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.