Mots de so 4, Episode 5: “Poulpe Fiction”

Ses cuisses de pintade en origami, Sergio faisait mine d’être détendu, cantonné dans le sas imperméable permettant de s’entretenir avec Lerouquin.

-Faut que tu les retrouves, mec. On a un passage télé dans quinze jours. Un an que je me casse les couilles pour la caler cette promo. Les billets de train sont même pas remboursables, putain.

Lerouquin avait longtemps était fasciné par le profile du cabotin. Depuis qu’il avait découvert les feuilletons de la mi-journée, son intérêt pour les personnalités mégalomanes s’était vu largement assouvi.

-Putain, j’avais prêté mon portable à JB. Fait chier.

-Donc vous n’avez vraiment aucune idée de ce qui a pu leur arriver ?

-Evidemment mec, euh, poulpe. Evidemment que je sais. Ils sont partis à quatre bouffer des crêpes sur l’Ile Saint-Louis et cuvent leur cidre depuis trois jours.

– …

La soirée promettait d’être longue.

-T’as peut-être un QCM à me passer ?

-Je vais finir par croire que tout cela n’est qu’un plan de battage médiatique pour vous.

-J’aime ta façon de penser Spiderman.

-Je vais finir par penser que cela vous arrange.

-J’aime moins ta façon de penser tête de ventouse.

-Reprenons depuis le début. Vous êtes le manager du groupe. Depuis quand connaissez-vous Tom et sa bande de chaises à bascule ?

-Depuis le tout début. Depuis le jardin d’enfants. Je leur ai quasiment donné la vie. Je suis leur père, leur frère leur mère … j’ai même le bonnet D qui va avec.

 

… la suite au prochain épisode de Poulpe Fiction…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.